Les Managers de l’angoisse

Les Managers de l’angoisse

D’où vient cette expression : les Managers de l’angoisse ?

Dans les années 90, sur M6, on avait les « jeudis de l’angoisse ». Une soirée dédiée entièrement à l’épouvante et au mystérieux. Ça nous amusait tellement entre ados, que c’était devenu un running gag au fil des années. Aujourd’hui encore j’ai quelque part dans la tête, un petit jingle « maison » qui se met à résonner quand un rituel plus ou moins pénible vient s’installer dans ma vie. Au travail, ce sont Les Managers de l’angoisse qui m’y font repenser régulièrement et m’en protègent par l’humour.

Une astuce qui fonctionne partout, à la maison, au boulot, dans le couple

En effet, c’est très pratique et s’applique à tous et à tout : aux soirées pénibles entre vieux amants qui n’ont manifestement plus rien à se dire, aux dîners de famille où on sait de seconde en seconde ce qu’il va s’y passer de terrible sans pouvoir jamais rien y faire, à la voisine sociopathe qui sonne à votre porte chaque dimanche matin…

Et puis, ce jingle digne d’un générique des Contes de la Crypte, est un outil bien pratique pour dédramatiser une situation en faisant « un pas de côté » pour mieux la supporter. Il m’aide à observer le mécanisme qui est en place et à l’étudier comme une série Z mal ficelée. Parfois même, ça en devient amusant.

Alors au travail, comment ça marche ?

Vous connaissez probablement ce genre de situation quel que soit vote statut, intérimaire, salarié, indépendant ou bénévole :

Quand, au fil des jours s’installe un malaise à chaque début de semaine, chaque matin…

Quand le corps s’exprime par un creux au ventre, une sorte de fébrilité dans la nuque…

Quand le sommeil est fragilisé…

Quand un Manager parle et qu’à l’écouter nous dire ce qu’il pense de nous, on se sent bête, tout à coup…. 

Pour finalement se sentir d’une intelligence rare une heure après, avec un autre Manager… 

C’est cela, vous y êtes : c’est le « Jeudi de l’angoisse » qui débute chaque jour à la même heure, sauf week-end et jours fériés, yooupi !

C’est efficace aussi avec d’autres mots bien sûr : « L’équipe de l’angoisse », « La boîte de l’angoisse »,  « La patron de l’angoisse », etc…

Qui sont Les Managers de l’angoisse ?

Le « Manager de l’angoisse » est un nouveau modèle qui vient de sortir du moule « décomplexé » d’une politique arriviste et méprisante. Le « Manager de l’angoisse » est parfaitement inscrit dans son temps : un pur produit cosmétique haut de gamme et bardé de diplômes aux anglicismes provoquants, qui affiche le semblant d’une expertise et se drape toujours dans un dédain profond pour tout ce qui l’entoure.

Il a la faculté particulière de tout rendre plus compliqué qu’avant par le paradoxe ultime de tout simplifier à l’extrême. Ah ça, il simplifie tout, y compris vous. Parce que sinon, il n’y comprend rien. Et pour s’assurer d’être inattaquable, il vous reproche ce qu’il a lui même provoqué. A son contact, vous éprouvez sans cesse le sentiment d’être tout à coup devenu incompétent. Ce n’est qu’une impression, mais elle peut devenir déstabilisante et épuisante si vous n’y prêtez pas garde.

Alors, je vous offre cette petite clé psychologique qui aide à déverrouiller le malaise dans lequel il nous place : Il ne sera jamais qu’une série Z avec un début et surtout une fin. Cette série là n’aura jamais d’autres fans que ses pairs et disparaitra bientôt dans une fumée verte malodorante pendant que vous papoterez avec vos potes, à la machine à café.

Pfiouf….

Parlez-en autour de vous, identifiez vos propres “Jeudis” de l’angoisse, et surtout ne laissez pas les Managers de l’angoisse prendre une place trop importante dans votre vie. Même, à Halloween…

Articles similaires

Le Télétravail vient chambouler notre rapport public/privé

Le Télétravail vient chambouler notre rapport public/privé

Trois légendes qui hantent le champ de l’économie

Trois légendes qui hantent le champ de l’économie

Uber : Un modèle révolutionnaire ?

Uber : Un modèle révolutionnaire ?

Les managers sont responsables

Les managers sont responsables